Nicolas Lunven
Accueil > Skipper > Portrait

Portrait de Nicolas Lunven

Nicolas Lunven, tombé dedans tout petit

Nicolas Lunven ou la passion réfléchie - media1
12-01-2017_MOTH_NICO_230813_0371_BasseDef
©Eloi Stichelbaut
12-01-2017_160627SOL_1186
En Figaro, le skipper passe des heures rivé à la barre ©Alexis Courcoux

Né dans une famille de navigateurs, Nicolas est tombé dans la grande marmite de la voile dès son plus jeune âge. "A bord du bateau familial, les week-ends et les vacances se passaient autour du golfe du Morbihan et de la baie de Quiberon. Un jour, la curiosité m’a poussé à aller voir plus loin !" En parallèle de ses études en gestion et administration (Master 2), les régates s’enchainent avec succès aussi bien en France qu’à l’international. La passion amène Nicolas à s’aligner sur la Solitaire du Figaro en 2007. Edition qui sera couronnée par sa victoire au classement Bizuth.

 

L’animal à sang froid

Tenace et engagé, le jeune homme talentueux enchaîne les entrainements au Pôle Finistère course au large de Port-La-Forêt. L’année 2009 voit s’inscrire à la Solitaire du Figaro un plateau exceptionnel de coureurs de retour du Vendée Globe. Les Desjoyeaux, Beyou, Eliès et Le Cléac’h viennent défendre leur titre mais Nicolas mène la course de bout en bout. Intuitif, rigoureux et déterminé, le jeune navigateur remporte brillamment cette édition, à seulement 26 ans et pour sa troisième participation.
Le Figaro titre dès le lendemain « La victoire de la modestie », mais sur les pontons tous ont compris que le jeune homme calme et poli à terre se transforme, dès les amarres larguées, en une redoutable machine à gagner.

 

Le skipper moderne

Depuis cette victoire, Nicolas porte les couleurs de Generali dans la pure tradition familiale puisque son père, 35 ans plus tôt, en avait fait de même. Sa quête d’excellence et son professionnalisme ne le font descendre qu’occasionnellement des podiums, assurant à son sponsor tous les bienfaits d’un partenariat réussi aussi bien en mer qu’à terre. En effet, le navigateur talentueux a bien compris qu’il fallait savoir se muer en homme de communication pour valoriser une relation gagnant-gagnant avec ses investisseurs. C’est donc en toute authenticité qu’il troque son ciré et sa paire de bottes en faveur d’une chemise pour aller raconter ses aventures, ses peurs comme ses moments d’extase, ou tout simplement pour faire découvrir son merveilleux milieu : celui où l’on court sans cesse après la ligne d’horizon… C’est dans cette relation innovante que Nicolas et ses partenaires construisent ensemble les réussites de demain. Ils transposent à l’entreprise les facteurs clés de succès d’un projet sportif de haut niveau, comme l’atteinte d’objectifs, la gestion des risques ou encore la cohésion d’équipe.

 

Le Vendée Globe en ligne de mire

Le navigateur vannetais a désormais un objectif en tête : le Vendée Globe. Sportif accompli, Nicolas est un touche-à-tout : du Moth à Foil (petit bateau volant) au grand voilier océanique, rien ne l‘arrête tant que ça flotte. « Après 8 années sur le circuit Figaro, je me sens comme le montagnard qui a fait plusieurs fois le Mont Blanc, j’ai envie d’aller faire l’Everest ! Cette folle aventure, j’y pense sans cesse. Je souhaite un projet collectif et parfaitement intégré aux enjeux de l’entreprise partenaire, avec un échange de valeurs fort et un retour sur investissement garanti ! »

En bref

Actualités

NICOLAS LUNVEN, VAINQUEUR DE LA SOLITAIRE 2017 : « JE RÊVE DE VENDÉE GLOBE ! »

Voie d’eau à bord de Safran, la situation est sous contrôle - media1

30 juin 2017

Une semaine après sa victoire sur la Solitaire URGO Le Figaro, Nicolas parle du Vendée Globe 2020...

Ma crise de vitesse

Solitaire_2017_170623SOL_1220

26 juin 2017

La dernière chronique de Nicolas pour Voiles et Voiliers...

La grande victoire de Nicolas Lunven

Solitaire_2017_ALEXIS_COURCOUX170616SOL_4252

23 juin 2017

Le skipper Generali remporte sa deuxième Solitaire !

Tous les actualités