Nicolas Lunven                                                                                                                                                                                                                                                                                                         
Accueil > Nicolas-lunven-evoque-les-foils-des-figaro-3

Technologie

Nicolas Lunven évoque les foils des Figaro 3

Appel du foil oblige, même les Figaro 3 du cru 2019 de la Solitaire Urgo-Le Figaro seront équipés de ces précieux appendices qui risquent bien de révolutionner les us et coutumes des solitaires en course. Double vainqueur de cette course en 2009 et en 2017, Nicolas Lunven imagine volontiers ce que pourrait devenir l’ordinaire de ses successeurs potentiels à bord de ces tapis volants à voile.
Figaro_3_Figaro_3
Solitaire_2017_SOF_150617_0343
Solitaire_2017_SOF_150617_0332
Nico is back en Figaro !  - media1
©Jean-Marie Liot

Après une quinzaine d’années de bons et loyaux services, le Figaro 2 laissera sa place au Figaro 3 pour la prochaine Solitaire. Avec l’arrivée de ce nouveau bateau, la donne va forcément un peu changer. Tout le monde repart avec une feuille blanche et les années d’expérience passées sur le Figaro 2 vont être gommées. Une bonne occasion pour les p’tits jeunes ou les vieux briscards de venir se frotter à cette Figaro de plus en plus folle.

Le premier changement que je vois n’est pas forcément les foils mais plutôt le bout-dehors : fini les empannages scabreux dans le vent fort à passer le tangon sur la plage avant ! Même si l’empannage d’un spi asymétrique peut paraître plus simple au premier abord, il reste quand même quelques techniques à mettre au point en fonction des conditions (empanner d’abord le spi ou la GV, par-devant ou par-derrière le guindant, etc...) et dans tous les cas il y a beaucoup de longueur d’écoute à embraquer ! Les angles de descente au portant vont également être différents, certainement plus hauts, et cela va ouvrir le jeu stratégique.

Évidemment, les foils vont apporter également un bouleversement dans la manière de mener le bateau, d’un point de vue de la performance pure. Ils se comportent plus comme des dérives au près et des foils dès que ça débride et que le bateau accélère. Ils apportent également du couple de redressement et permettent de se passer de ballast. Leur incidence étant réglable, je pense que ce réglage sera primordial !

On pourra choisir d’avoir un foil avec une incidence forte, donc une importante force anti-dérive au près et/ou un effet lift pour soulager l’étrave mais en contrepartie une traînée non-négligeable, ou alors diminuer l’incidence du foil et dans sa traînée (donc moins de frein) mais également moins d’efficacité… Probablement un vrai casse-tête !

Actualités

Collisions et suprématies navales au beau milieu de l'Atlantique

Hugo_Boss_Hugo_Boss

14 novembre 2018

Alors que les suprématies se poursuivaient mercredi matin (heure française) au beau milieu de l’Atlantique dans chaque classe de...

L'analyse de Nico Lunven

Hugo_Boss_Hugo_Boss

14 novembre 2018

Alex Thomson continue à creuser l’écart dans les alizés.Désormais à moins de 1000 milles de l’arrivée à Pointe-à-Pitre,...

La route est encore longue !

Hugo_Boss_Hugo_Boss

10 novembre 2018

Même si la course semble toucher à sa fin pour les Ultim, la route est encore longue pour tous les autres concurrents. Les IMOCA...

Toutes les actualités