Nicolas Lunven                                                                                                                                                                                                                                                                                                         
Accueil > Lunven-a-fond-la-forme-

Lunven, à fond la forme !

Jeudi 6 avril, Nicolas Lunven prendra le départ de sa deuxième compétition de la saison sur le Championnat de France Elite de course au large 2017 et à bord de son voilier aux couleurs de Generali. Le navigateur vannetais, brillant deuxième de la Solo Normandie il y a 15 jours, continue sa préparation en accumulant les milles. Entretien…
  1. A peine la Solo Normandie terminée à la deuxième place, tu as enchaîné avec un convoyage viril en direction de Port La Forêt et au départ de Saint-Quay-Portrieux. La motivation parait toujours autant intacte après quelques saisons sur le circuit Figaro ?

C’est vrai. Je prends toujours autant de plaisir à pratiquer la voile de compétition et notamment le Figaro Bénéteau 2. La voile est un eternel recommencement. Nous apprenons de nouvelles choses à chaque sortie en mer. Je n’ai vraiment pas l’impression de faire ça depuis dix ans. Avec mes collègues du pôle Finistère de course au large nous confrontons nos idées. Nous nous remettons souvent en question et je me dis encore que je peux régler une voile différemment par exemple. Et puis, il faut le dire, j’évolue dans un cadre de vie exceptionnel. Avec l’arrivée du printemps en Bretagne, les navigations sont géniales. Je ne m’en lasse pas.

  1. Peux-tu revenir sur cette deuxième place derrière Charlie Dalin lors de la Solo Normandie, l’acte 1 de ta saison avec Generali ?

Je suis content de ce résultat car ma préparation n’était pas axée sur une performance comme cette dernière sur la Solo Normandie. Je revenais de trois semaines de navigation aux Antilles avec SFS. J’ai donc été satisfait de cette deuxième place même si on préfère toujours être totalement devant. Les deux convoyages pour se rendre sur la Solo Normandie effectués dans des conditions musclées, la compétition à part entière ont clôturé ma préparation hivernale pour cette saison 2017.

  1. Jeudi, c’est le départ de la Solo Concarneau, une course quasi à la maison. Comment abordes-tu ce parcours de 340 milles ?

C’est une course à la maison pour beaucoup (rires). Je prends le départ de cette deuxième course du Championnat pour la performance pure. Je suis prêt. 

Actualités

Du Mini 6.50 au Volvo 65

Mini_6.50_IMG_2115

17 avril 2018

N’ayant pas participé à la dernière étape de la Volvo Ocean Race entre Auckland et Itajaí, j’ai eu l’occasion de disputer...

Nicolas Lunven, insatiable navigateur

Volvo_Ocean_Race_2017-18_13_03_171222_TTT_JRL_000251

29 mars 2018

Quelques semaines après son retour d’Auckland et profitant d’une pause sur la Volvo Ocean Race (tour du Monde en équipage avec...

Une étape à bord de Turn The Tide On Plastic

VOR_13_02_171112_TTT_SGR_00012

08 mars 2018

Navigateur à bord de Turn The Tide On Plastic, l'un des sept bateaux engagés dans la Volvo Ocean Race, Nicolas Lunven nous fait revivre...

Toutes les actualités